Anna, avant-première exclusive de la bande-annonce du film de Marco Amenta basé sur une histoire vraie en Sardaigne

Il sera dans les salles de Sardaigne à partir du 6 juin et sur tout le territoire national à partir du 13 juin, distribué par Fandango Anna De Marco Amentainterprété par Ventes aux enchères de roses: nous vous présentons en exclusivité le bande-annonce de ce film inspiré d'un histoire vraie et s'installe Sardaigneoù une femme vit seule et s'occupe de gérer une ferme, du moins jusqu'à ce qu'un événement extérieur l'oblige à se défendre et défendre sa terrebec et ongles, au nom de la liberté.

Anna, l'intrigue du film de Marco Amenta

Anna s'inspire d'un histoire vraieparlant d'une femme (Ventes aux enchères de roses), qui dans un coin reculé de la Sardaigne traite de la terre et de ferme qui appartenait à son père : elle a laissé derrière elle conventionspour dominer la mémoire de expériences difficiles qui l'a marqué. Cependant, lorsque vous êtes sur le point d'ouvrir un chantier et Anna représente tout perdrela nécessité de défendre sa terre devient aussi la défense d'elle-mêmede logiques anciennes qui n'ont pas réussi à la plier et n'auront pas à plier même la nature qui l'entoure et avec laquelle elle vit en contact étroit. Marco Amentaréalisateur et co-scénariste du film, lauréat du prix FEDIC dans la section Journées des Auteurs de la dernière Mostra de Venisedécrit ainsi son travail : « C'est une histoire de résistance au pouvoir. Le pouvoir sans scrupules d'un le capitalisme aveugleprêt à tout détruire, se reflète dans le pouvoir d'un société chauvine et tergiversante. En combattant l’un, le protagoniste combat également l’autre. La lutte pour son salut personnel en devient une malgré elle et sans aucune idéologie bataille pour la protection de l'environnement et un féroce résistance à la violence et au machisme. Anna est une femme qui ne veut pas baisser la tête et qui se bat pour ne pas se laisser écraser, elle ne veut pas être une victime mais elle n'est pas non plus une héroïne ; pour moi, il était important de souligner le portrait d'une vraie femmeplein de défauts et de fragilités, loin de tout stéréotype. »
Production Eurofilm avec Rai Cinema, en association avec Videa Next Station et Inthelfilm, en association avec Mact Productions, le long métrage bénéficie du soutien de la Région Sardaigne, Sardegna Film Commission, Programme Europe Créative de l'Union Européenne, Eurimages, MIC – Direction Général du Cinéma et de l'Audiovisuel, Région Ile de France.