Barbie avec Margot Robbie diffuse Première sur Infinity+

Si vous n’avez pas vécu sur la planète Mars, il est peu probable que vous n’en ayez pas entendu parler : le le montant brut le plus élevé de l’année Et Barbie avec Margot Robbie Et Ryan Goslingdans un conte de fées satirique visionnaire réalisé par Greta Gerwig et basé sur l’homonyme Jouet Mattel. Le film est disponible en Première à partir du 1er décembre pendant une semaine Infini+canal de plateforme Médiaset Infinity: rappelez-vous qu’un «  » permet de voir le long métrage dans cette fenêtre horaire sans frais de location supplémentaires.

Regardez Barbie sur Infinity+

Barbie avec Margot Robbie, l’intrigue du film basée sur le personnage de Mattel

Dans Barbie on suppose qu’il existe un « Barbieland« , où diverses versions du célèbre poupée ils vivent heureux, menant leur existence dans un seul société entièrement matriarcaleexerçant tout type de métier, en s’associant avec le « Ken » juste pour s’amuser. Cependant, lorsque la Barbie la plus classique (Margot Robbie) commence à nourrir des sentiments étranges et purement humainssouci de mort inclus (!), quelque chose se brise : Bizarre Barbie (Kate McKinnon) vous conseille alors de vous rendre sur monde réelpour comprendre ce qui se passe. Avec Ken (Ryan Gosling) qui a fait échouer la « mission », Barbie se rend ensuite au réalité, découvrant que la petite fille qui jouait avec elle est devenue une adulte quelque peu désillusionnée, avec une fille qui semble encore pire. Surtout, le monde réel n’est pas du tout matriarcalet le patron de Mattel (Will Ferrell) essaie de le renvoyer d’où il vient…

Barbie, Greta Gerwig et le pari du cinéma

Ainsi que Barbie peut être considérée comme une production économique destinée à un nombre limité de spectateurs, avec un budget de 150 millions de dollars. Même pas là Warner Bros. il espérait, cependant, qu’il tirerait bien profit du monde 1 440 000 000 de dollars (32 114 000 euros rien qu’en Italie, sources Boxofficemojo et Cinetel). Les numéros qui enregistraient autrefois le Cinématographique Marvelmais qui peut être centré par grands phénomènes sociaux. Il n’était pas anodin de confier une telle production à Greta Gerwigactrice née puis réalisatrice reconnue d’œuvres indépendantes telles que Petite femme ou Dame Oiseau: Oscar ou pas Oscar, ni son nom ni celui de sa compagne Noah Baumbach, ici co-scénariste, a toujours été associé aux grands films hollywoodiens. Pourtant, le miracle s’est produit, parce que le pouvoir de Marque Barbie a incité Warner à prendre un risque. Greta, en fait co-auteur avec Margot Robbie coproduira égalementa pu profiter de l’occasion pour créer un précédent: un long métrage bizarre, différent de d’habitudecapable d’intriguer le public, mais aussi capable de véhiculer un message en faveur des femmesen utilisant le symbole Barbie de manière non triviale.