ce soir à la télé le film inspiré des livres de Kinsella

Dans la foulée du succès de Le diable s’habille en Prada, En 2009, un autre film arrivait au cinéma qui mêlait émotions, rêves, rires et un regard désabusé sur le monde du journalisme et de la mode. Réalisé par PJ Hogan, I love Shopping est arrivé au cinéma avec le sa charge perturbatrice mettre en scène une histoire sur les secondes chances de la vie qui surviennent au moment le plus inattendu. Disponible pour diffuser sur Disney + Pairs ce soir, à partir de 21h30, c’est en prime time sur Tv8. Bien fait et avec un casting parfaitement ajusté, I love Shopping est vaguement basé sur le best-seller homonyme de Sophie Kinsella. À son tour, c’est une « saga » de romans d’amour avec un grand succès dans le monde entier. Y compris l’Italie.

J’aime le shopping : de quoi parle le film ?

Au centre de l’histoire se trouve la vie de Rebecca Bloomwood. En attendant d’être embauchée par le magazine comme journaliste de mode de ses rêves, la jeune femme passe son temps et surtout, son argent dans les boutiques de créateurs de la Cinquième Avenue. Traumatisée par une enfance vécue dans la pauvreté et par une mère qui ne l’habillait qu’avec des marchandises soldées, Rebecca est déterminée à conjurer le traumatisme en grandissant et à remplir sa garde-robe de vêtements et d’accessoires en tous genres. Elle devient une acheteuse compulsive et une menteuse à répétition qui doit survivre à son relevé de carte de crédit et à ses dettes. Puis embauché contre son gré par un magazine financier, finira par exempler tomber amoureux de son rédacteur en chef – joué par Hugh Dancy – et d’inventer une chronique qui recommande des placements sûrs. Maladroit, irrévérencieux, cotationniste, I love Shopping est une plaisante comédie assaisonnée de beaucoup d’ironie. Bien qu’il ait été accueilli presque positivement par la critique, les recettes n’ont pas été assez excitantes pour donner à la maison de production l’opportunité de continuer avec une série de films.

La série de livres à partir de laquelle le film est basé

Kinsella est une véritable « déesse » pour les connaisseurs de fiction allumée rose et poussin. Avec I Love Shopping, il a également rencontré le succès en Italie. Depuis le premier roman publié en 2000, 10 se sont succédé sur le même genre. Le premier livre n’est arrivé en Italie qu’en 2007. Même si le film se déroule à Londres, il est tourné à New York, histoire d’essayer de créer un lien avec leet décors pour Sex and the City.