I Wonder Pictures fait entrer l'horreur en Italie avec Demi Moore en compétition au Festival de Cannes

Horreur corporelle féministe La substancequi a fait beaucoup parler le Festival de Cannes, arrivera dans les cinémas italiens ! Il sera distribué dans notre pays par I Wonder Pictures, qui a signé l'accord à Cannes. Deuxième long métrage de Coralie Fargeatle film a pour protagonistes Demi Moore Et Marguerite Qualleyflanqué de Dennis Quaid.

The Substance : l’intrigue et l’obsession de la beauté

La substance est une réflexion sur l'obsession d'avoir un corps parfait, même quand on n'a plus 20 ans et qu'on est en excellente forme pour son âge. L'intrigue tourne autour d'une ancienne star de cinéma nommée Élisabeth Elle est devenue une gourou du fitness à la télévision qui se sent moche et inutile parce que les signes du vieillissement commencent clairement à apparaître sur son corps autrefois parfait. Un jour la femme découvre qu'il existe une substance capable non pas de la rajeunir mais de créer un deuxième corps à partir de son ADN, autrement dit un fabuleux alter ego. La seule règle à laquelle Élisabeth et son double auquel ils doivent obéir est d'être au monde une semaine sur deux.

The Substance : la réalisatrice Coralie Fargeat s'exprime

Le thème que La substance adresses est important et urgent, et Demi Moore elle s'est complètement mise au défi avec cette interprétation, à tel point que certains parlent déjà d'une performance qui la mènera tout droit à un Oscar. Le film, selon le réalisateur, a une valeur politique déterminée par le genre auquel il appartient :

Les films de genre sont politiques. En tant que cinéaste, je les considère comme un moyen idéal d’aborder des problématiques sociales et personnelles à travers le prisme du divertissement, du plaisir et de la démesure. En m'abandonnant à cette vision, je souhaite libérer mon monstre intérieur. Ou plutôt, ce que la société m'a fait croire est un monstre : cette partie imparfaite, vieillissante et changeante de moi qu'on m'a appris à cacher parce que, en tant que femme, ce n'est pas ainsi qu'on s'attend à ce qu'on ressemble, pense ou se comporte. Et c'est pourquoi je voulais te raconter cette histoire aujourd'hui

I Wonder Pictures est très satisfait de son achat, comme le déclare le fondateur et directeur éditorial de la distribution Andréa Roméo:

Je suis notoirement une mauviette, mais je suis heureuse d'avoir eu le courage de voir ce film, découvrant, parmi mille rires et grandes inventions visuelles, une histoire capable de parler à tout le monde, révélant avec une simplicité cristalline à quel point chacun de nous vole son son temps et son bien-être pour suivre ses obsessions. Conscients de cela, dans I Wonder Pictures nous ne pouvions qu'accueillir ce culte naturel comme notre nouvelle obsession, acceptant un autre grand défi qui, après Everything Everywhere All at Once, The Whale et The Zone of Interest, nous engagera à porter ce film à le public italien.