« Un cascadeur a été grièvement blessé, la terreur sur mon visage est réelle »

Betty Buckleyactuellement au cinéma dans le casting d'horreur Imaginaireest connu pour avoir joué dans un culte du frisson. Parlons de Carrie – Le regard de Satan (1976), qui coïncide avec les débuts de l'actrice sur grand écran. Dans le film de Brian DePalmala Texane a prêté son visage à Mlle Collinsle professeur d'éducation physique de Carrie Blanc (Sissy Spacek ). Son expérience sur le plateau a cependant été assez intense : il y a même eu un moment où il a vraiment cru qu'il allait mourir !

Carriel'adaptation cinématographique du best-seller du même nom de Stephen King, publié il y a près de 50 ans, raconte l'histoire d'une adolescente timide et victime d'intimidation qui, lors de son bal au lycée, est la cible d'une farce cruelle. Une camarade de classe lui verse un seau de sang de porc au moment où elle est couronnée reine de la soirée. Face aux rires moqueurs de ses pairs, Carrie devient furieuse et laisse libre cours à ses pouvoirs effrayants, provoquant un véritable massacre.

Si vous n'avez pas encore vu le film culte de De Palma, nous vous conseillons d'arrêter votre lecture ici, puisque l'article contient Spoilers pour l'intrigue de Carrie.

Mlle Collins, lors de la séquence sanglante se déroulant dans le gymnase du lycée, elle meurt écrasée par un panneau de basket. Buckley a dit Personnes qu'elle ne se sentait pas du tout calme lors du tournage de cette scène. En fait, un coordinateur de cascades est resté gravement blessé en tournant une scène où il a été projeté en arrière dans les airs, comme l'un des garçons qui se fait tuer.

Il y avait un matelas sur lequel il pouvait atterrir, mais ils ont mal évalué la distance et il s'est écrasé au sol et a été grièvement blessé. Nous l'avons tous vu et nous nous sommes demandé : « Quoi ? Sommes-nous entre de bonnes mains ?

L'actrice, aujourd'hui âgée de 76 ans, n'a donc pas affronté les prises du film avec beaucoup de sérénité. mort de son personnage. Lorsque le tableau d'affichage du basket-ball s'effondre, Miss Collins est plaquée contre le mur. Pour que tout fonctionne, il y avait un mécanisme attaché à certaines cordes – se souvient Buckley – et un pied en bois de balsa censé éviter toute blessure.

Il n'allait pas écraser la personne touchée par le tir. C'était le mécanisme de sécurité. Ils ont dit : « Oh, ça va marcher ! », mais je n'en étais pas sûr du tout. La terreur que vous voyez sur le visage de Miss Collins était donc absolument réelle.

De toute évidence, Betty Buckley elle a survécu à l'ensemble de Brian DePalma, contrairement à Miss Collins. Pour la scène suivante, où le professeur se tord d'agonie avant de mourir, l'actrice a suivi quelques conseils de directeur: « J'avais du faux sang dans la bouche que je devais cracher et des trucs comme ça, et sa direction était : 'Remue-toi comme un insecte sur une épingle.' Et j'ai trouvé que c'était l'une des choses les plus drôles qu'un réalisateur m'ait jamais dit. »

Imaginaire : intrigue, casting et bande-annonce du film d'horreur avec l'ours en peluche diabolique

Dans l'Imaginaire, Betty Buckley interprète Gloireun voisin apparemment gentil qui connaît le protagoniste, Jessica (DeWanda Sage), depuis qu'elle est petite.

L'histoire commence avec le retour de Jessica dans la maison où elle a grandi. Avec elle, il y a son mari Max. (Tom Payne) et ses deux enfants issus d'un précédent mariage, Alice (Peter Braun) Et Taylor (Taegen brûle). La première, en fouinant dans la cave, retrouve l'ours en peluche Teddy, dont elle devient inséparable. Petit à petit, Jessica se rend compte que les jeux d'Alice sont de plus en plus dangereux et la petite fille avoue que c'est l'ours en peluche qui lui dit quoi faire. La femme, alarmée, se tourne vers un psychologue, le médecin Alana Soto (Véronique Faucon), et empêche Alice de jouer avec Teddy. Les conséquences de cet acte seront désastreuses et inimaginables.

Dans le casting du film, en plus de ceux déjà évoqués, il y a Danois DiLiegro, Alix Angelis Et Cécilia Leal.